Présentation

Rue Louis-Favre 24 : Une coopérative mixte et participative aux Grottes, plutôt qu’une Tour sans âme!

Petit groupe d’habitant-e-s des Grottes, nous nous sommes constitués en coopérative pour proposer, en concertation avec les habitants du quartier, un contre-projet à celui que défend l’autorité administrative pour le 24, rue Louis-Favre : une tour de 40 logements sociaux « économiques » empilés sur 8 étages.

La politique du chiffre en matière de logement, qui se veut « sociale », devient inhumaine lorsqu’elle perd de vue les autres conditions du bien-vivre ensemble dans la ville : beauté et convivialité des quartiers, histoire et atmosphères locales, qualité de l’habitat, écologie des bâtiments, appropriation de l’espace public par les habitants et création de lien social. Pour un quartier, une parcelle, c’est précieux : on ne peut pas l’aménager au seul regard du nombre de logements qu’elle peut supporter, mais bien également de la façon dont elle s’intégrera dans l’esprit du lieu, des synergies qu’elle permettra de créer et de sa contribution à la vie du quartier, au bénéfice tant de ses habitants que de ses visiteurs de toute la ville et d’ailleurs.

Construisons un immeuble coopératif sur cette parcelle ! 

Notre coopérative propose de réaliser, en concertation avec les habitants, commerçants et associations du quartier  :

  • un immeuble de logements d’utilité publique ;

  • un immeuble dont la hauteur soit validée par une assemblée de quartier ;

  • un immeuble réalisant une densification urbaine maîtrisée (nombre de logements proportionné aux dimensions de la parcelle et à la densité actuelle du secteur) ;

  • des appartements modestes mais de qualité ;

  • un immeuble socialement mixte ;

  • un immeuble qui réduise autant que faire se peut son impact environnemental ;

  • un rez d’activité ouvert sur les besoins du quartier.

  • des locaux pour l’association Pré En Bulle ;

  • un espace extérieur public et convivial ;

  • un immeuble respectueux des spécificités du quartier.

Notre démarche s’inscrit dans le mouvement plus large de la (ré)appropriation de l’espace urbain par ses habitants : soit les acteurs les plus à même de juger de ce qui contribue à leur bien-être. 

  • Pour le développement de l’habitat coopératif, non soumis à la spéculation immobilière et dont la gestion se fait par et pour les habitants ;

  • Pour de vraies démarches participatives au sein des quartiers ; 

  • Pour des quartiers où la mixité sociale prévaut ;

  • Pour inclure dans TOUS les concours d’architecture, des habitants des quartiers dans le jury ;

  • Pour un habitat écologique, durable, s’intégrant dans le tissu urbain bâti ;

  • Pour limiter les îlots de chaleur en milieu urbain, par exemple en végétalisant les toitures ;

  • Pour des quartiers où il fait bon vivre, où les voisins s’entraident et veillent sur le bien-être de tous. 

Notre argumentaire complet

Coopérative des Grottes, 2017

cogrottes@gmail.com

  • Facebook - Grey Circle